J’ai récemment été sollicité pour récupérer des données sur un vieil ordinateur portable. Habituellement, je démonte l’ordinateur pour y extraire le disque dur et le brancher directement sur un autre PC.
Cela a deux avantages principaux : tout d’abord ne pas devoir gérer le potentiel mot de passe présent (dont la personne ne se souvient plus), mais surtout de ne pas dépendre de l’état de fonctionnement de l’ordinateur (alimentation capricieuse, écran cassé, ou pire, ordinateur qui ne démarre plus).

Sauf que cette fois, je suis tombé sur un disque dur dont je ne connaissais pas du tout le connecteur. Après des recherches à partir du modèle du disque dur, il s’agit d’un connecteur ZIF, pour Zero Insertion Force. (Voici un exemple de ce connecteur.)
Comme son nom le laisse supposer, il est n’est pas nécessaire d’user de sa force pour brancher ou débrancher les nappes utilisant ce connecteur.

Avant de commander un adaptateur, j’ai tenté un premier allumage, sans grand succès. Après plusieurs tentatives et quelques incantations électroniques, l’alimentation interne a bien voulu revenir à la vie : j’ai pu voir, avec émotion, Windows XP démarrer.
Il m’a ensuite été facile de récupérer les données.

Bureau sous Windows XP avec Internet Explorer et Windows Messenger.
Bureau sous Windows XP avec Internet Explorer et Windows Messenger.

Je n’ai pu m’empêcher de lancer Internet Explorer pour voir un peu comment s’affichaient mes sites web. Et bien, ils ne s’affichent pas, sans grande surprise. (C’est très probablement les anciens protocoles SSL/TLS qui ne sont plus supportés ou compatibles.)

Windows Messenger s’est aussi lancé, et le service étant définitivement fermé, on ne peut aller plus loin que la tentative de connexion. Que de nostalgie.